30 conseils de rédaction SEO facilement applicables

Edgar Rossi

Edgar Rossi

Cofondateur de Light on Web / Responsable commercial et marketing

30 conseils de rédaction SEO facilement applicables.

Chez la plupart des rédacteurs web SEO, utiliser correctement les mots-clefs induit un processus bien défini qui correspond aux règles d’insertion dans les balises qui jalonnent la page et le coeur éditorial.

Pourtant, selon une étude de Google publiée récemment, la pertinence globale du contenu est davantage un facteur de classement que le nombre de mots clés dans le corps du texte et les différentes balises (titre, description, H1-Hn).

Voici venu le temps de l’expérience utilisateur, devant être soigneusement privilégiée, sans pour autant abandonner tout nos préceptes de rédaction de contenu.

Cet article reprend donc l’ensemble des conseils que nous pouvons vous transmettre au sujet de l’écriture SEO, avec la prise en compte de l’expérience utilisateur.

Table des matières
Clés constituée de mots clés

1) Rédaction SEO = choisir méthodiquement vos mots-clés

Inutile de vouloir positionner vos mots-clefs sur un trop grand nombre de pages, l’effet serait totalement contre-productif.

Concentrez-vous donc sur un ou deux mot-clefs spécifiques par page, afin de mieux les atteindre, et utilisez l’ensemble du champs lexical qui en découle, en faisant appel à vos connaissances et à des outils tels que :

https://answerthepublic.com/

2) Positionnez vos mots-clés au bon endroit

le béaba en rédaction SEO consiste à transmettre des signaux puissants aux moteurs de recherche, au sujet de l’intention de contenu, positionnez votre mot-clé principal par ordre d’importance
dans:

  • La Balise titre H1
  • Les liens internes au sein du contenu
  • L’attribut ALT de l’image
  • Les autres balises titres (H2-H3…)
  • La Meta description

3) Mettez en valeur vos mots-clés

Veillez à bien mettre en évidence vos mots-clés, en gras et en puce (notamment pour l’attribution des featured snippets).

4) Utilisez La puissance de la "Title"

Assurez-vous que votre mot-clé figure dans la balise titre et comptabilisez 60 caractères environ.

Visez 1 à 2 mots-clés proches pour vos pages, au maximum, et les trois plus significatifs par ordre d’importance pour votre page d’accueil.

5) N'oubliez pas l'apport de vos mot-clés associés

En amont, vous avez probablement regroupé l’ensemble des mots-clés associés sémantiquement à votre mots-clés principal.

Vous devez les insérer naturellement au court de la progression de votre plan de page.

6) Étudier le maillage interne des sites concurrents

Selon Google, la méta description n’est plus prise en compte comme un facteur de classement.

Néanmoins, le mot clé visé apparaîtra en gras, lors de la recherche d’un internaute: cela aura tendance à capter l’attention de l’œil et pourra inciter au clic.

Vous devriez accorder un peu de temps à l’étude du maillage interne de vos concurrents afin de réaliser le vôtre.

https://www.lightonweb.fr/7-cles-essentielles-pour-analyser-facilement-votre-concurrence-seo/

7) Réalisez un maillage interne de qualité

Il facilitera la navigation entre vos pages connexes, afin d’apporter des précisions supplémentaires à vos visiteurs.

De plus, il contribuera à répartir votre jus SEO, des pages les plus visibles vers les pages les plus profondes.

Bulles représentatives du maillage interne sur un site internet.

8) Utilisez des image optimisées

Plus votre contenu sera exhaustif, plus il vous faudra inclure des images, en relation avec le sujet.

Elles devront être optimisées avec l’attribut « ALT »et compressées aux formats adaptés (WebP, OptiPNG, MozJPEG…), pour ne pas ralentir le temps de chargement de votre page.

9) Employez correctement les balises strong, em, i et b

Pour mettre en exergue certains passages, au sein de vos contenus via le CSS, utilisez les balises suivantes :

  • stong : renforce la typo par rapport aux caractères initiaux
  • em : précise l’emphase d’un passage de texte
  • b : permet de capter l’attention sans que celui-ci ne possède d’importance particulière
  • i : décale la partie du texte concernée de l’ensemble du contenu

Utilisez ces balises avec parcimonie, en les réservant aux mots-clés, champs lexicaux et expressions en rapport avec le mot-clé principal de votre page.

10) Écrivez dans votre propre style

Inutile de vouloir s’inspirer du ton ou du style de certains auteurs relatifs à votre activité.

Cherchez l’inspiration et façonnez le meilleur cadre, propice à votre écriture (méditation ? café au calme ?)

C’est votre singularité qui fera votre originalité.

11) Rééditez assez régulièrement

Les contenus en lignes sont, bien souvent, lus, puis ont une fâcheuse tendance à tomber dans l’oubli !

Actualiser votre contenu, en y apportant de nouvelles informations, contribuera à améliorer le positionnement de vos pages et donc, à terme, les futures visites.

Qui plus est, certains sujets méritent qu’on y revienne assez fréquemment, du fait de leur constante évolution.

12) Publier

Votre faculté à correctement rédiger s’améliorera, à mesure que votre cadence de publication augmentera.

Le cerveau fonctionne comme un muscle qui a besoin d’entrainement pour performer.

13) Éviter les distractions

Les tentations extérieures de se laisser déconcentrer sont légions. Particulièrement par notre entourage,

Pourquoi ne pas couper, provisoirement, vos communications téléphoniques et internet durant cet exercice ?

Votre rythme d’écriture en sera positivement impacté !

14) Lisez et lisez encore

Posséder une plume attractive, particulièrement dans un domaine cible, requiert une maîtrise des connaissances, des sujets frais et des éléments de langage
particuliers.

Lire prioritairement les figures de proue en terme d’autorité apportera de la substance à vos contenus.

15) Choisissez des sujets qui vous plaisent

Cet article sera publié sur notre site web via le CMS WordPress; sera-t-il été rédigé directement sous cette forme finale ?

Evidemment, non ! Si certains paragraphes peuvent être directement rédigés, le fil d’Ariane, chaque titre et la plupart des éléments seront préalablement rédigés sur papier.

Par ce biais, votre réflexion se trouvera stimulée et les idées germeront naturellement !

Entrepreneur détendu et heureux faisant face à son poste de travail.

16) Répartissez les sujets

Dans la mesure du possible, répartissez, en interne, le choix des rédacteurs, en fonction du degré de connaissance, mais surtout en fonction du degré d’implication.

Lorsque l’on ne compte pas les minutes qui défilent, le rendu final s’en ressent bénéfiquement que ce soit dans le ton ou la forme.

17) Soumettez-vous à la critique

Nous sommes tous perfectibles et notamment lorsqu’il s’agit d’écrire.

Admettez la critique de façon constructive, afin de progresser.

Posez des questions à votre entourage, afin de dégager des axes pour vous améliorer.

18) Apprenez à connaitre votre public

Votre public possède certainement des caractéristiques qui lui sont propres, telles que l’âge, le sexe, le milieu socio-professionnel, la zone géographique…

Enrichissez-vous de leurs spécificités et faites-en bon usage, au travers de vos interactions, vos messages et vos offres.

19) Abordez vos sujets à la manière d'un journaliste

Ciblez les réponses aux 5W (en anglais : What, Why, Who, When, Where , en français (Quoi, Pourquoi, Qui, Quand et Où).

Cette règle vous permet de facilement structurer le contenu de votre texte de façon méthodique.

20) Utilisez la forme interrogative

Introduir un paragraphe sous la forme d’une question est un excellent moyen de capter l’attention des lecteurs.

Posez-vous simplement les bonnes questions, relatives au sujet traité, et utilisez les comme titres.

21) Divisez votre travail

Soyez rationnel dans l’élaboration de vos textes. La rédaction SEO peut devenir particulièrement chronophage.

Priorisez la rédaction des titres, en incluant les mots-clefs, avant de rédiger vos paragraphes.

Ainsi, vous procédez à deux vérifications d’envergure, afin d’être certain d’avoir traité votre sujet dans sa globalité.

22) Corrigez-vous

Orthographe, syntaxe, grammaire et ponctuation doivent être vérifiées attentivement.

Il peut arriver qu’une faute échappe à votre vigilance; mais si votre contenu est en criblé, votre image en pâtira.

23) Choisissez vos mots avec soin

Le vocabulaire choisi doit être suffisamment explicite, pour que votre message fasse mouche.

Si vous craignez de ne pas être compris, utilisez alors un dictionnaire des synonymes, puis reformulez, jusqu’à l’obtention d’un niveau de clarté sans équivoque:

https://www.linternaute.fr/

24) Ecrivez sans superflu

Évitez la surabondance de termes, qui alourdit la lisibilité et donc nuit à la qualité de vos textes.

Gardez à l’esprit qu’écrire pour le web, c’est aller à l’essentiel en faisant le tour d’un sujet, tout en considérant l’attention limitée des lecteurs.

25) Ne tombez pas dans la surenchère d'adjectifs

Utiliser les adjectifs et autres adverbes apporte du tonus à vos textes, mais vous devez respecter un usage modéré !

Posez-vous la question : mon verbe + mon adjectif ne peuvent-ils pas être remplacés par un autre verbe, englobant le sens de ma phrase ?

26) Espacez, laissez respirer

Faire face à un bloc de texte sans espacement peut-être un facteur bloquant pour vos lecteurs.

Sur Internet, des courts paragraphes percutants sont d’usage.

27) Privilégiez les verbes actifs

S’y employer rendra vos contenus plus dynamiques.

Les verbes passifs ont une fâcheuse tendance à « chloroformer » notre esprit, ce qui est particulièrement néfaste, dans une dynamique de passage à l’action.

28) Écrivez aux heures les plus productives

Suivant votre rythme de travail, arrangez-vous pour être disponible au moment ou votre esprit est le plus efficace (me concernant, je dirai qu’il s’agit du matin après une bonne nuit de sommeil).

29) Prenez continuellement des notes

Personnes en visio-conférence et prenant des notes

Lorsque vous lisez, que vous écoutez ou que vous échangez, le fruit de votre réflexion peut disparaître et ne plus refaire surface.

Assurez-vous d’avoir toujours, à portée, votre fidèle bloc et prenez l’habitude de classer vos notes par thème, afin de facilement les retrouver le cas échéant.

30) Concentrez-vous sur les passages les plus engageants

Rédiger prend du temps et il n’existe pas d’équivalence de portée entre chacun de vos textes.

Demandez-vous quelles informations nécessitent une attention particulière, puis appliquez-vous durant leur rédaction et leur mise en forme.

Conclusion :

Appréhender l’écriture avec le double aspect moteur de recherche/expérience-utilisateur induit des connaissances, en termes d’optimisation technique et sémantique SEO, mais également dans l’art de bien écrire.

Adjoindre l’un à l’autre étoffera la qualité de vos contenus.

Dans ces circonstances, la discipline et la patience seront vos principaux alliés.

Enfin, sur le long terme, vos résultats en terme de conversion, comme en terme de positionnement, s’en trouveront positivement affectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

Souscrire à notre Newsletter

Cette newletter regroupe les articles de notre blog ainsi que les références de l'agence.

Besoin d'aide ? Appelez notre équipe du lundi au vendredi de 10h à 18h au 01 46 43 00 57

Logo composé d'une flèche de croissance à l'interieur d'une ampoule se trouvant elle même dans une roue dentée

CONTACT

Light on
Web

Votre demande a bien été envoyée !

Nous vous remercions de votre confiance et ne manquerons pas de vous recontacter dans les plus brefs délais.

Light on
Web

Votre demande d’inscription a bien été reçue.

Un e-mail vient de vous être envoyé.
Votre inscription ne sera effective qu’après avoir cliqué sur le lien contenu dans cet e-mail.
Merci et à bientôt !

audit offert

Audit tripartite (SEM) décomposé pour chaque levier d’acquisition de trafic (SEO-SEA-SMA).

L’objectif est de révéler les axes prioritaires en terme d’acquisition de trafic afin de concevoir votre plan d’actions digital sur mesure.

Partagez
Partagez